Evolution des espèces et sélection naturelle ! 1/2

Evolution des espèces et sélection naturelle ! 1/2

(Source photo : http://www.devoir-de-philosophie.com/dissertation-evolution-des-especes-114053.html)

L’évolution des espèces concerne bien entendu les êtres vivants. Elle est la transformation des représentants des différentes espèces au cours du temps. Son exploration essaye de répondre à la question : pourquoi telle espèce a-t-elle évolué d’une certaine façon plutôt que d’une autre.
Elle essaye donc d’expliquer la différenciation de certains êtres vivants à partir d’un ancêtre commun.

Notons au passage qu’il n’a pas été de tout temps admis que les espèces évoluaient. En effet, jusqu’au 19ème siècle environ, les religions (bâties sur des dogmes) indiquaient que les différentes espèces vivantes sur Terre avaient été créées par un ou plusieurs Dieux et qu’elles n’évoluaient pas, restant indéfiniment les mêmes. Nous verront plus loin les différentes théories de l’évolution. Mais revenons-en à ce principe d’évolution.

La différenciation peut avoir lieu au niveau morphologique, anatomique ou physiologique. En effet, il y a des conditions concernant cette évolution des espèces et la première est contenue dans le terme même d’ « évolution ». Pour qu’il y ait évolution, il faut qu’il y ait une continuité dans le temps, sans interruption. De plus, pour que ce mécanisme soit généralisable, il faut qu’il y ait un point commun à toutes les espèces vivantes. Or, les êtres vivants ne sont ni éternels, ni immortels, ni semblables. Les animaux ne sont pas des plantes, qui sont aussi différents des micro-organismes.
De ce fait, comment peut-il y avoir de continuité et quel est le point commun à toutes les espèces vivantes ? Quel que soit le mécanisme, la continuité est assurée par la reproduction chez tous les organismes vivants. Ce mécanisme permet de transmettre à la génération suivante l’unité de base du vivant : l’ADN.
En effet, l’ADN est le plus petit dénominateur commun à tous les êtres vivants quels qu’ils soient. C’est lui qui contient les informations nécessaires à la fabrication d’un organisme.

Donc, résumons : les espèces durent dans le temps, car, leur temps de vie étant limité, elles se reproduisent. C’est-à-dire qu’elles vont transmettre leur ADN à la génération suivante, permettant ainsi la création d’autres êtres vivants semblables elles-mêmes.
Mais, si un individu transmet son propre code génétique à un descendant, ce descendant aura dans son ADN les mêmes informations génétiques. Sera-t-il pour autant identique ? Selon le mode de reproduction, l’ADN transmis à un descendant sera identique pour moitié à l’individu de départ (avec 2 individus qui se reproduisent et apportent chacun une moitié du patrimoine génétique, le descendant possède la moitié du patrimoine de chacun de ses ascendants), ou totalement identique (lorsqu’il n’y a qu’un seul ascendant).
Dans le cas ou un individu reçoit en totalité l’ADN de son ascendant, il semble logique qu’il aura les mêmes caractéristiques (anatomiques, morphologiques, etc…) ayant le même code génétique. Dans ce cas, si de génération en génération le même code est transmis, alors comment peut-il y avoir d’évolution ?

Nous allons voir que les théories concernant l’évolution des espèces ont évoluées et que malgré un large consensus de nos jours sur les mécanismes mis en jeu, elles continuent d’évoluer au gré des avancées des connaissances.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s