Les plantes vertes n’aiment pas le vert !!! (Partie 2/3)

Les plantes vertes n'aiment pas le vert !!! (Partie 2/3)

(Source photo : http://www.photo-libre.fr/nature/85.jpg )

Lumière et vision

A vrai dire, il est difficile de se représenter ce qu’est la lumière. En effet, nous avons tendance à essayer de nous expliquer les choses grâce à des comparaisons visuelles.
Par exemple, si on nous demande ce qu’est une bactérie, on va dire que c’est une petite « bête » invisible à l’œil nu (en tout cas pour ceux qui n’en ont jamais observé). Nous allons utiliser une image connue, un animal quelconque, pour nous représenter ce que peut être une bactérie que nous ne voyons pas.
Pour ce qui est de lumière, il est difficile de trouver une image qui nous permettrait d’appréhender sa nature.
Malgré tout, pour simplifier la compréhension des choses, nous allons quand-même nous fabriquer une image de cette lumière. Nous partirons du principe que la lumière est composée de particules microscopiques appelées « photons ». Ces photons, que nous nous représenterons sous forme de petites billes, ne sont pas tous de la même couleur. Et c’est là que va rentrer en jeu la notion de longueur d’onde qui représente en fait la quantité d’énergie « transportée » par un photon. Ainsi, selon sa longueur d’onde, un photon transportera plus ou moins d’énergie, et sa couleur variera.

Maintenant voyons comment se comporte la lumière. Elle se propage dans le vide en ligne droite tant qu’elle ne rencontre pas d’obstacle, c’est-à-dire de matière. Les photons se déplacent donc dans le vide en ligne droite : on imagine des petites billes avançant à la vitesse de la lumière. Lorsque ces photons rencontrent de la matière, une partie est absorbée et l’autre partie est renvoyée comme une bille de flipper.
L’absorption ou le renvoi d’un photon par un objet va dépendre de sa longueur d’onde, et donc indirectement de sa couleur.
Ce sont les photons renvoyés par un objet qui vont arriver jusqu’à nos yeux et nous donner l’image de cet objet.

La lumière du Soleil est la lumière dite « naturelle ». C’est cette lumière qui éclaire notre monde et nous permet de le voir grâce à nos yeux. En effet, sans lumière, même avec des yeux, nous ne verrions rien. Et cette même lumière est utilisée par les végétaux verts pour fabriquer des sucres.
Rappelons que l’un des produits de cette réaction chimique qu’est la photosynthèse est le dioxygène (O2) qui nous permet de vivre grâce à la respiration.

La lumière qui arrive du Soleil est une lumière blanche composée de toutes les couleurs.
Mais comment pouvons-nous affirmer cela ?
Une expérience simple consiste à envoyer une lumière blanche dans un prisme qui va décomposer la lumière par le phénomène de réfraction.
Nous avons vu plus haut que la lumière avançait en ligne droite dans le vide. C’est le cas aussi sur Terre, mais lorsqu’elle change de milieu (air, eau, etc…), elle est déviée. C’est cette déviation de la lumière qui est appelée réfraction.
Or, lorsque de la lumière blanche est déviée en traversant un prisme, on observe une décomposition en toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. D’ailleurs, c’est exactement le phénomène que l’on observe quand on voit un arc-en-ciel : la lumière blanche du Soleil traverse des gouttes d’eau de pluie et elle est décomposée. L’arc-en-ciel observé est le résultat de cette décomposition.

Pour résumer cet article, les couleurs que nous voyons sur un objet sont les photons (particules lumineuses) de certaines longueurs d’ondes (couleurs) que l’objet en question nous renvoie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s